Point presse | Passé, présent et avenir

Trois points à l’ordre du jour de la conférence de presse de ce jeudi.

Jean Zarzecki devient président d’honneur

Fondateur du club sous sa forme « Francs Borains », l’ancien président Jean Zarzecki est de retour ! S’il n’intègrera pas le CA, il aura pour mission de valoriser l’histoire et l’image du club, d’être en lien avec les supporters et les partenaires pour faire vivre l’âme du RFB, et d’assumer un rôle d’ambassadeur lors de différents événements.

Georges-Louis Bouchez : « Il a sa place dans notre structure, pour ces missions mais aussi en remerciement pour ce qu’il a accompli : la création de ce que nous sommes, l’aventure en coupe en 1986, … Un rôle à la fois honorifique et pratique, dans l’action. Notre volonté est de montrer notre attachement à l’histoire du club et à son identité. »

Jean Zarzecki : « Je suis très honoré. Si j’ai accepté cette mission, c’est parce que je sais que le club a beaucoup d’ambition et est capable de réussir. Avec des hommes de bonne volonté et une région qui va, je l’espère, se mobiliser, nous pourrons refaire un club professionnel. Je suis attaché au Borinage, où je suis né. J’espère que ma venue va recréer un grand climat de confiance, je suis optimiste. »

En vert et solidaires : 10.000 euros récoltés

L’action en faveur des sinistrés des inondations a permis de récolter une somme totale de 10.000 euros, qui va leur être reversée via la Croix Rouge. L’urgence reste d’actualité plusieurs mois après la catastrophe. Avec ce don, les Francs Borains veulent marquer leur solidarité et montrer que le football est aussi un acteur social.

RFB-Beerschot : la cerise sur le gâteau

Focalisé sur le championnat, qu’il a particulièrement bien entamé, le club abordera son match de coupe face au Beerschot, mercredi, avec sérieux et ambition.

Georges-Louis Bouchez : « Pas de pression inutile ou excessive, mais c’est toujours un enjeu, une excitation particulière de jouer contre un club de D1A. Nous sommes les outsiders mais on va y mettre du cœur et du sérieux. »

Dante Brogno : « Ma priorité, c’est avant tout Tessenderlo samedi. Vient ensuite l’échéance du mercredi, pas la plus belle affiche mais j’aimerais que le public soit présent pour pousser les joueurs à réaliser un exploit. Contre Bruges, nos chances étaient ultra limitées, ce n’est pas le cas cette fois. »

Partagez cet article

Share on facebook
Partagez sur Facebook
Share on twitter
Partagez sur Twitter
Share on linkedin
Partagez sur Linkedin
Share on email
Partagez par mail