L'histoire du Royal Francs Borains
L'histoire du Royal Francs Borains
L'histoire du Royal Francs Borains

Club de football à l’histoire centenaire, porte-drapeau de la région de Mons-Borinage, le RFB est à la fois ambitieux, résolument tourné vers l’avenir et fier de son héritage.

L’histoire commence au début des années 1920

Le club naît officiellement en 1922 sous le nom de Sporting Club Boussu-Bois. Depuis 1919, la jeunesse boussutoise s’adonne au football importé par les Britanniques. Georges D’Haussy tente de structurer cette activité en recrutant principalement dans le quartier Saint-Antoine. En 1921, Rodolphe Lamy, ancien joueur de l’US Liégeoise et ingénieur à la « Société des Charbonnages Unis de l’Ouest de Mons », a une influence décisive en fournissant aux jeunes une surface de jeu dans le quartier Saint-Joseph. Un an plus tard, est aménagé ce qui deviendra le stade Saint-Charles. Le SC Boussu-Bois reçoit le matricule 167 en 1926. Le club se base sur la jeunesse locale et accède aux séries nationales en 1946 (promotion). En 1952, le club fait partie des premiers membres de la nouvelle division 3, qu’il fréquente durant six saisons.

Les hauts et les bas des années 60 & 70

Descendu en provinciale, le club est de retour en Promotion au début des années 1960. Il redescend rapidement avant d’enfin réussir à s’inscrire dans la durée au niveau national. De 1967 à 1976, le club fait partie de la série promotionnaire et termine même deux fois vice-champion, en 71 et 72. Encore 3e en 1973, Boussu-Bois chute en P1 en vue de la saison 76-77. Une période difficile qui durera sept longues années. Au même moment, chez le voisin élougeois, un certain Jean Zarzecki devient président…

Naissance des Francs Borains et épopée en coupe

Le 1er juillet 1982, le club, qui a besoin d’un nouvel élan, fusionne avec son voisin du FC Élouges sous l’impulsion des présidents Robert Urbain et Jean Zarzecki. La fusion est une réussite ! Le matricule 167 est champion de Promotion en 1985 et retrouve une D3 qu’il avait quittée depuis 1958. Le nom de « Royal Francs Borains » s’impose peu à peu dans le paysage footballistique belge. Il se fait notamment connaître grâce à une incroyable épopée en coupe de Belgique en 1985-1986. Le RFB (D3), réalise l’exploit d’atteindre les demi-finales, en éliminant des cercles de D1, et y tombe avec les honneurs face au Cercle de Bruges. Le club s’impose comme une valeur sûre de la D3 jusqu’en 1995 avant un nouvel intermède de quelques années. De retour en 1999, il est vice-champion et 2001 et 2006 et participe plusieurs fois au tour final pour la montée.

Parenthèse RBDB de 2008 à 2014

En 2008, le RFB adapte sa dénomination pour inclure la commune de Dour et ainsi devenir le Royal Boussu Dour Borinage. Le RBDB de Michel Wintacq accède à la D2 nationale l’année suivante, grâce à une victoire en finale du tour final face au KV Woluwe-Zaventem. C’est la première expérience du club à ce niveau. Il y évolue jusqu’en 2014 et y connait plusieurs résultats intéressants, terminant deux fois à la cinquième place, en 2010 et 2013. Au terme de cette parenthèse professionnelle, un nouveau projet est mis en place : le club reprend son nom d’origine et le RFB est relancé en promotion en 2014-2015 sous un nouveau matricule (5192).

Le RFB sur la voie du succès

Depuis 2017 et le lancement de son plan « Horizon 2022 », la nouvelle direction enchaîne les succès sportifs tout en se basant sur une structure forte, moderne et transparente. Les Francs Borains sont tout d’abord promus de D3 en D2 amateurs via le tour final en 2018. Ils y font très bonne figure et sont sacrés champions à l’issue d’une saison 2019-2020 de haut vol. En mai 2020, le club accueille un nouveau président en la personne de Georges-Louis Bouchez. Le RFB, en ordre de licence et doté du label 3 étoiles chez les jeunes, intègre la Nationale 1, au sein du top 40 du football belge. Objectif atteint, avant d’autres aventures…

Les succes des Francs Borains

historique du logo

Vers 1985

2000

2008

2015

2021

Galerie